Joël Lemercier

Mes sculptures se développent à partir de 3 matériaux : la terre, la pierre et le bois. Avec la terre le modeleur construit son monde autour de lui à partir d’un noyau d’argile, alors qu’avec le bois ou la pierre, le tailleur va chercher ce qu’il y a à l’intérieur. Ces deux démarches se complètent comme les phases d’une respiration : l’inspire et l’expire. Le souffle vital. Pour réaliser mes créations, je sollicite ces deux mouvements, veillant avant tout à la simplicité des formes, à la précision des lignes. C’est une recherche, un travail pour tenter de se rapprocher un petit peu de cette réflexion de Constantin Brancusi : «Ce n’est pas l’oiseau que je sculpte, mais le vol.» L’argile, avec l’utilisation de la terre-papier, me permet de représenter l’essentiel de la forme avec le moins de matière possible, dans une recherche de légèreté. C’est ainsi que naissent des personnages. Ils sont pour moi des formes symboliques témoignant de la nécessité de rester debout comme une réponse aux tentations de soumission. Parallèlement à ce travail j’explore un autre chemin, à partir de la pierre essentiellement. Des formes plus abstraites, qui se présentent comme des signes graphiques. D’ailleurs cette série s’appelle « Graphe ».

7 Rue du Stade 30131 Pujaut