Laurent Yvelin

De l’argile nait sous mes doigts une silhouette, celle de l’animal évoluant dans son milieu. L’être vivant se met en mouvement, dans une expression gracieuse et délicate. La cuisson raku en révèle ensuite tant sa puissance que sa fragilité.